La méditation m’a sauvé (biographie)

Phakyab Rinpoché / Sofia Stril-Rever

La méditation m'a sauvé Condamné par les médecins américains, en raison d’une cheville en partie détruite par la gangrène, suite à des tortures dans son pays occupé, le lama tibétain Phakyab Rinpoché refuse l’amputation. Il quitte l’hôpital au bout de six mois et entreprend pendant trois ans une longue retraite méditative, dans un petit appartement de Brooklyn, qui le conduira à une guérison totale de sa cheville.  Qualifiée à tort de miraculeuse par le corps médical, cette expérience est le fruit d’un travail intérieur en profondeur, appuyé par des enseignements bouddhistes, comme les yogas de l’énergie interne. Invité par le Dalaï-Lama à « enseigner au monde comment guérir », Phakyab Rinpoché donne aujourd’hui de nombreuses conférences.

Il a créé deux associations :
« Vivre la paix et la guérison intérieure », avec Sofia Stril-Rever, sa traductrice et la narratrice de ce récit. Celle-ci coordonne le programme d’enseignement et d’entraînement sur trois ans aux sciences internes et aux yogas contemplatifs qui ont permis à Rinpoché de guérir.
« Tibet mother & child international » (TMCI) : programme d’action humanitaire dédié au suivi médical des jeunes mères au Tibet et en Inde.

Ed. du Cherche midi

www.phakyabrinpoche.org

2016-11-14T14:44:23+00:0024 août 2015|J'ai vu, j'ai lu, j'ai entendu|